Elles existent à gaz, bois, fioul ou pellet.
Elles permettent de réaliser jusqu’à 30% d’économie.

Fonctionnement :

La vapeur d’eau présente dans les gaz de combustion est récupérée et non évacuée par les conduits de fumés. La vapeur d’eau est alors utilisée pour chauffer l’eau de retour (plus froide) des émetteurs arrivant dans la chaudière. Elle évite ainsi à la chaudière ce travail de réchauffement. La vapeur d’eau qui a transmis sa chaleur se refroidit et se condense ; elle est ensuite évacuée via le circuit des eaux usés.
Les chaudières à condensation atteignent leur meilleure performance si elles sont associées à un plancher chauffant basse température ou à des radiateurs « chaleur douce ».

Avantages :

Economique : consommation et dépenses amoindries : de l’ordre de 20 à 30 % d’économie. Le crédit d’impôt permet de compenser le surcoût de l’achat (l’Etat rembourse 13 % de l’investissement initial de la chaudière).
Ecologique : moins de consommation de combustible. Les fumées issues de la combustion sont évacuées à des températures inferieures. Elles passent de 200° C à 50°C, donc moins polluantes.

Devis gratuits